Galanga

Le Galanga, le petit galanga (Alpinia officinarum).

Le trésor naturel de la médecine traditionnelle Asiatique

Présentation du galanga

Le galanga est une plante miraculeuse utilisée depuis des siècles dans les pays de l’Orient pour traiter certains maux physiques. On le trouve surtout dans le sud-ouest de la Chine, en Thaïlande et en Inde. Le galanga fait partie de la famille des gingembres (zingibéracée) d’ailleurs, il est connu par les Chinois sous le nom de gingembre siamois. C’est une plante herbacée vivace et rhizomateuse avec des feuilles lancéolées vertes foncées qui peuvent atteindre jusqu’à 30 cm de long, et elles sont portées par de fortes tiges. Ses inflorescences en épis peuvent mesurer entre 60 cm et 1,50 m. Ses rhizomes sont en forme de petits fragments cylindriques ramifiés. De couleur brun rougeâtre, ils ont entre 1 et 2 centimètres d’épaisseur. Le galanga a une odeur très aromatique avec une saveur brûlante et épicée. Il se consomme pelé et frais, mais également entier, séché, en poudre ou en tranches.

Sainte Hildegarde de Bingen et le galanga

Religieuse bénédictine, femme de lettres et compositrice, Sainte Hildegarde de Bingen est célèbre pour ses ouvrages médicaux médiévaux, et la naturopathie moderne s’inspire aujourd’hui encore de son travail. Cette célèbre abbesse utilise des ingrédients ainsi que des fleurs et des plantes n’étant pas forcément présents en Europe à l’époque, et le galanga en fait partie. Dans la médecine d’Hildegarde de Bingen, ce dernier est préparé pour obtenir une poudre qui est à saupoudrer dans les plats cuisinés ou froids. Elle recommande cette plante pour ses vertus exceptionnelles.

Les vertus exceptionnelles du galanga

Le galanga présente plusieurs propriétés bénéfiques pour la santé. C’est un excellent stimulant digestif, un antispasmodique et un anti-inflammatoire en raison de la présence de flavonoïdes. Il est utilisé en cas de lenteur digestive, d’aérophagie, de flatulences et d’inappétence. Le galanga est également un puissant antibactérien ainsi, il joue un rôle important dans le traitement des mycoses et autres pathologies. Il soulage les troubles respiratoires. Il est aussi employé contre la dyspepsie, le rhumatisme, les nausées, l’entérite et le catarrhe. En Inde, le galanga sert de déodorant corporel et un remède naturel contre la mauvaise haleine.

Les recommandations de Sainte Hildegarde de Bingen

Sainte Hildegarde de Bingen a annoncé différentes recommandations pour profiter pleinement des bienfaits du galanga. En cas de fièvre, elle préconise de prendre cette plante, car elle est chaude tout en possédant des vertus curatives. Elle est aussi cardiotonique, et Hildegarde de Bingen recommande de la consommer en cas de cœur défaillit (évanouissement) ou de douleurs dans la poitrine. En cas de malaise cardiaque, le soulagement est rapide, c’est en moins de 5 minutes. Toutefois, le galanga apaise seulement, il ne guérit pas. Si vous souffrez de la sciatique ou du mal de dos, Hildegarde de Bingen conseille de faire bouillir une cuillère à café de racines de cette plante dans 250 ml de vin durant 3 minutes, de filtrer et de boire par petites gorgées pendant la journée. Ce breuvage consommé chaud est antispasmodique, il détend les muscles au niveau du dos tout en calmant les douleurs menstruelles.

https://www.petit-galanga-bio.com

Recevoir notre lettre d'information  ICI